Cette faille, qui a été “réparée” selon le patron du réseau social Mark Zuckerberg, a permis à des pirates d’accéder aux informations figurant sur les profils des utilisateurs (noms, genre, ville…). Le piratage de grande ampleur de Facebook a ravivé les critiques contre le géant américain, déjà sérieusement ébranlé par plusieurs controverses, en particulier autour de la protection des données personnelles. Quelques mois après le scandale Cambridge Analytica , le réseau social est à nouveau sous le feu des critiques après le piratage de quelque 50 millions de comptes en raison d’une faille de sécurité, révélée vendredi par Facebook lui-même. Pirater Facebook sans logiciels, de façon gratuite et rapide est possible grâce aux codes de piratage qui possède (). La seule chose que tu dois faire c’est insérer l’adresse URL du profil de Facebook de la victime et le site web fera tout le travail. Selon Facebook, “presque 50 millions de comptes ont été affectés directement”, c’est-à-dire que les pirates ont pu accéder à leurs informations figurant sur leurs profils (noms, genre, ville…), grâce au piratage de la fonctionnalité “Voir en tant que”, permettant de regarder son propre profil comme si on était un autre utilisateur.

Selon l’expert en cybersécurité Nicolas Arpagian, la faille de sécurité qui a permis le piratage de quelque 50 millions de comptes pourrait accroître la défiance des utilisateurs envers le réseau social. Selon Facebook, “presque 50 millions de comptes ont été affectés directement”, c’est-à-dire que les pirates ont pu accéder à leurs informations figurant sur leurs profils (noms, genre, ville…), grâce au piratage de la fonctionnalité “Voir en tant que”, permettant de regarder son propre profil comme si on était un autre utilisateur. Selon Facebook, “presque 50 millions de comptes ont été affectés directement”, c’est-à-dire que les pirates ont pu accéder à leurs informations figurant sur leurs profils (noms, genre, ville…), grâce au piratage de la fonctionnalité “Voir en tant que”, permettant de regarder son propre profil comme si on était un autre utilisateur.

Faille de sécurité, données privées, mot de passe… Cinq questions sur le piratage de 50 millions de comptes Facebook. Les semaines passent et les détails du piratage de dizaines de millions de comptes Facebook en raison d’une faille de sécurité, dont on a appris l’existence le 28 septembre , se précisent. Fin septembre, le réseau social Facebook a annoncé avoir été victime d’un piratage massif qui a touché 50 millions de comptes.

L’Irlande a annoncé mercredi 3 octobre avoir ouvert une enquête après le piratage de 50 millions de comptes du réseau social Facebook, première application majeure du règlement européen sur la protection des données. Vendredi dernier, le géant social Facebook reconnaissait avoir été victime d’un piratage massif qui a touché 50 millions de comptes à travers le monde. Facebook a procédé à la réinitialisation de la clef d’accès des 50 millions d’utilisateurs concernés ainsi que celle des 40 millions de comptes « ayant fait l’objet d’une recherche « Aperçu du profil en tant que » ou « View As » l’an dernier ». Cela signifie que les utilisateurs qui ont dû se connecter manuellement à leur compte Facebook le vendredi 28 septembre ont probablement été affectés par le piratage.